A la découverte des îles Lofoten

Ce matin, nous entrons dans l’archipel des Lofoten, entre fjords turquoises et montagnes abruptes. Les îles se suivent sur environ 180 km, de Hanøy au nord à Å au sud (j’adore ces noms avec des lettres bizarres !)

En arrivant à Svolvaer, on fait le plein d’essence (après, c’est hors de prix, qu’on nous a dit), mais on ne s’attarde pas.

Sous un ciel chargé et des températures dignes d’un mois d’octobre, la route passe d’île en île (4 au total) dans un paysage austère et grandiose, avec parfois une plaine d’herbe grasse ou paissent quelques moutons / vaches (au choix).

On a réservé un rorbu (i.e : une cabane de pêcheur sur pilotis) tout au bout de l’archipel, sur lîle de Moskenesøy. L’endroit est magnifique, les cabines jaunes sont authentiques et toutes mimis, et on a même une barque en prime pour aller faire un tour sur le fjord et aller taquiner le poisson. On vous le conseille, on a trop kiffé (et on a eu a manger pour 3 jours).

Nous on était dans le rorbu au tout premier plan, avec la petite terrasse

On a pas mal sillonné les îles en voiture, et aussi fait 2 jolies randos :

de Neslan à Nusfjord (compter 3h A/R) : le sentier longe la côte en faisant le yoyo sur les pentes environnantes. On croise le seul moulin à vent de l’Archipel (riquiqui), des « marmites de géant » près du bord de mer, et on arrive au petit village de Nusfjord (classé par l’Unesco comme « site à conserver »), coincé entre des pitons abruptes et un petit fjord. C’est touristique, mais c’est beau.

NorvègeNusfjordNorvège, île lofoten iles lofoten, Norvège

un de mes plus beaux souvenirs de ce voyage : une bonne bavante pour monter à Reinebringen (on a mis 45 mn pour arriver au col… à 450m), mais quelle vue ! A déconseiller à tous ceux qui ont le vertiges, surtout si vous décidez (comme nous) de continuer le long de l’arête !

Reinebringen, Norvège, Iles Lofotenîles lofoten, Norvège

Pour se remettre de toutes ces émotions, Doudou (aka Monsieur Pioute) a décidé de se baigner dans la mer à 10°C, parce que comme ça « je pourrai dire que je me suis baigné au-dessus du Cercle Polaire« . Raisonnement complètement à l’encontre de mes principes qui disent qu’une eau à moins de 25°C, c’est bon qu’à faire tremper la salade.

Toutes les étapes du voyage en suivant les images :

source : Wikipedia Cercle Polaire Laponie, Norvège Laponie, Norvège - Husoy Laponie Norvège ici 150x150iles Lofoten, Norvège  Laponie, Suède

Oh, c’est beau ! (en rando sur l’île Senja)

Aujourd’hui, départ en direction des îles Lofoten. On improvise (sous le soleil, chouette !) une randonnée dans les montagnes environnantes, vers le lac d’Helvetesvatnet. Ne le cherchez pas dans les guides, on a utilisé une carte pour déterminer notre itinéraire. On suit d’abord un gros tuyau qui dévale le long de la pente vers une petite centrale électrique (m’enfin nous, comme on part de la centrale, on grimpe dré dans l’pentu !). On arrive au barrage du lac de Forsvatnet, et de là, le sentier nous mène le long d’une plaine marécageuse. Un joli pont nous permet de traverser la rivière et on remonte le long des chûtes jusqu’au lac.

Laponie, Norvège, ile SenjaIle Senja, Norvège, LaponieIle Senja, Norvège, LaponieIle Senja, Laponie, Norvège

J’ai faim. Il y a des tonnes de myrtilles, ça tombe bien puisqu’on a laissé le pique-nique (miam, du saumon fumé tout frais) dans la voiture (tocards).

   

Après un bon casse-dalle revigorant, en voiture Simone, direction : le sud. Techniquement, nous ne sommes plus en Laponie, d’ailleurs on ne voit plus de rennes.

Un petit détour par les Chûtes de Målselvfossen, bordées d’une échelle à saumons de 425m (c’est une succession de petits bassins, pas une vraie échelle, hein, parce que figurez-vous que les saumons n’ont pas de bras – et du coup, pas de chocolat – dites moi si je m’égare), pour leur permettre d’aller frayer en amont.

Perso, on n’en a pas vu dans l’échelle, mais on a vu des warriors se la jouer Bruce Willis, Tom Cruise, Schwarzie, Jason Statham (rayer la mention inutile) dans les chûtes. Impressionnant !

Une très belle lumière nous accompagne sur la route, jusqu’à notre hôtel pour la nuit. Demain, nous entrerons dans les Lofoten, et ça, ça déchire.

Toutes les étapes du voyage en suivant les images :

source : Wikipedia Cercle Polaire Laponie, Norvège Laponie, Norvège - Husoy ici 150x150 îles Lofoten, Norvège iles Lofoten, Norvège Laponie, Suède

La Laponie norvégienne, ou des fjords à perte de vue…

Un petit détour tour ce matin pour admirer la Kirkeporte (l’arche naturelle au milieu à droite) et pour voir – tout de même – le Cap Nord (derrière mon neurone, au fond là bas) : une jolie baladounette (une petite balade, quoi…) un peu gâchée par un troupeau de russes très bruyants (groumph, que je n’aime pas les touristes ;-))

Retour par le tunnel de 7 km de long (vous suivez ? J’en ai parlé ici) pour rejoindre le continent, et direction plein ouest vers Alta, dont le site de gravures rupestre est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985. Le musée est bien, mais le top c’est évidemment les plus de 3000 gravures réparties sur de grands rochers plats, datant de 2500 à 6000 ans avant J.-C. (M’enfin moi, j’aime l’art rupestre…). Extrêmement bien conservées et mises en valeur par cette couleur ocre appliquée minutieusement au pinceau par des archéologues (qui n’aiment pas être pris en photo, si vous voulez tout savoir !), la visite nous a pris une bonne heure.

(ici au premier plan on peut voir un renne, au-dessus, à l’envers, un drakkar avec un pêcheur à l’intérieur et tout en haut, je n’en ai aucune idée. Mais ça ferait un joli motif de boucles d’oreilles 😉 et ci-dessous, vous pouvez voir… un skieur !)

      

Le site en lui même est superbe, et la boucle entre les différents rochers très agréable sous le soleil.

Commence la partie la plus longue du voyage en terme de route : nous avons 580 km à faire avant notre prochain « spot » de belles choses à découvrir, sur l’île de Senja. (Et il faut penser à faire de l’essence, la prochaine station service est… loin !). Nous avons décidé de zapper Tromsø, il faut bien faire des choix (la vie est dure, ma brav’ dame…).

La route est belle et sinueuse, quelle grosse marade. On coupe la route en 2 et dormons dans un camping en chemin. On a droit à un ciel superbe avant d’aller au lit, il ne manque qu’une licorne (non ?).

Norvège, LaponieNorvège, Laponie

Le lendemain, sous la pluie (hum), on continue notre route vers l’île de Senja. C’est la deuxième ile de Norvège en terme de taille, très peu fréquentée des touristes, et elle nous offre une diversité inattendue de paysages sauvages !

La route vers l’ouest de l’ile passe par des plaines marécageuse et nous mène à Hamn, un toute petite presqu’île baignée par des eaux turquoises (à 10°C). Il y a là un hôtel qui a l’air très très beau, mais aussi très cher.

Nous continuons notre route vers Torsken sur une route à lacets qui sinue autour du Gryllefjord, dans une ambiance de bout du monde. Dommage qu’il pleuve, avec un peu de soleil ça doit être grandiose…

Laponie, NorvègeLaponie, Norvège

On emprunte ensuite l’une des 18 routes classées du pays (jolie !), pour nous rendre à Husøy « l’île des Maisons ».

Cette toute petite île, reliée à la terre par une digue est un de nos coups de coeur du voyage ! C’est tout mignon, on a une super maison (à 3 étages !) presque pour nous – il y a également 2 norvégiens qui dorment dans la chambre d’à côté, mais ils vont manger à l’extérieur, la proprio est très sympa et la vue est magnifique (en plus il y a un lave linge et un sèche linge : ça tombe bien, on en est à la moitié du voyage !)

  

Toutes les étapes du voyage en suivant les images :

source : Wikipedia Cercle Polaire Laponie, Norvège ici 150x150 Laponie Norvège îles Lofoten, Norvège iles Lofoten, Norvège Laponie, Suède

En route vers le Cap Nord !

De bonne heure (euh…) et de bonne humeur, nous passons la frontière norvégienne.

A Karasjok, nous allons voir le Parlement Saami, un drôle de bâtiment moderne en forme de tente traditionnelle (ou laavo). Nous ne pouvons pas le visiter, il faut attendre 13h et on n’est pas d’ici…

Quelques (!) kilomètres plus loin, on aperçoit notre 1er fjord (c’est toujours important, la première fois !), le Porsangerfjord. C’est le quatrième plus long fjord de Norvège.

On prend le sac contenant le pique nique pour aller se remplir la panse de renne fumé face à une belle vue sur le fjord à Stabbursnes (départ à partir de la maison de la Nature – 1h30 A/R). On croise des zoiseaux et des zanimaux en pagaille (je vous ait pas dit, mais les rennes en Laponie, c’est comme les vaches en Normandie... en plus bête et en liberté !).

Laponie, NorvègeLaponie, Norvège   

Si je dois vous faire une confidence, même si c’est bête, un renne, bin je les aime bien ces petites bêtes là, et j’ai du mal à en manger maintenant…

En nous dirigeant vers le nord, nous passons à Trollholmsund faire un coucou aux pauvres trolls, qui, n’ayant pu trouver de trou pour s’abriter avant le lever du soleil, furent figés en pierre (les cons).

      

Nous continuons notre chemin vers l’île de Magerøya et le Cap Nord. Sur une route bordée de falaise, des rennes prennent leurs aises. Nous passons le tunnel qui permet de rejoindre l’île, en passant sous la mer sur presque 7 km… c’est hors de prix (50€ A/R), mais c’est impressionnant !

Apparemment, le cout de construction du tunnel étant amorti, il est maintenant gratuit… (tocards que nous sommes)

  

Direction Gjesvaer (on fait l’impasse sur le Cap Nord en lui même, vu tous les commentaires négatifs que nous avons lus dans le guide du routard ou sur les différents forums), pour le « coucher de soleil » – qui ne se couche pas vraiment en fait, au bout du bout de l’Europe.

Les grandes étendues battues par le vent, la silence absolu, la mer… pfiou keskecesbeau !

Grop coup de coeur pour notre dodo du soir avec vue directe sur le petit port et la falaise menant au Cap Nord. En plus la propriétaire prépare un fish & chips du tonnerre (pas gras du tout hihi) dans une caravane peinte juste en face.

Cap Nord, Laponie, NorvègeCap Nord, Laponie, NorvègeCap Nord, Laponie, NorvègeLaponie, Norvège

  Toutes les étapes du voyage en suivant les images :

 

source : Wikipedia Cercle Polaire ici 150x150 Laponie, Norvège - Husoy Laponie Norvège îles Lofoten, Norvège iles Lofoten, Norvège Laponie, Suède

 

La Laponie finlandaise : 1,9 habitant / km2

Arrivés à Rovaniemi en soirée, nous dormons au City Hotel, où un renne (Robbie, de son petit nom) nous attend sur le lit !

Après un petit déjeuner gargantuesque et (oh joie !) avec du pain sans gluten, nous partons pour rencontrer le Père Noël, qui crèche sur le cercle polaire à même pas 10 km de là.

Bon. On l’a rencontré (même qu’il parle français, of course !), mais à 20€ la photo souvenir… le souvenir reste dans nos têtes

         

Après cet intermède touristique, direction le parc national de Pyhä-Luosto, pour une petite randonnée fort sympathique (et très bien aménagée !) entre d’immenses éboulis et une rivière alimentée par une petite cascade se jettant dans un lac aux eaux noires. Après 400 marches, nous voilà arrivés en haut de la montagne :le paysage est bucolique, la vie est belle !

        Laponie, FinlandeLaponie, Finlande

Arrivée en soirée aux Chalets de Kakslauttanen, réputés pour leurs igloos de verre dans lesquels il doit être magique de dormir en hiver ! En été, ils sont fermés (allez dormir sous un dôme en verre avec un soleil qui ne se couche pas !), mais les chalets en bois sont top (avec sauna intégré).

Le lendemain, après une petit ballade d’1h30 dans le parc d’Urho Kekkonen (300m de dénivelé, le sommet battu par le vent… magnifique !), nous visitons le village de l’or de Tankavaara, décrit par le Guide du Routard comme « un faux village tout ce qu’il y a d’authentique ! ». Ce village reproduit des bâtiments de la ruée vers l’or au far west (wtf ? c‘est intéressant, comme concept), et montre une drôle de maison « écologique » construite en bouteilles de bière. Le musée de l’Or est assez intéressant, mais pfiou, qu’est ce qu’il est vieillot !

Laponie, Finlande Laponie, Finlande

Arrivés à Inari, nous visitons le Siida – Saamelaismuseo, un musée sur le peuple Saami, leur mode de vie, leur culture et sur Dame Nature dans cette région du monde. Bien foutu, moderne et très intéressant, avec une partie en extérieur (ouverte seulement l’été) qui montre les habitations traditionnelles (il y a même un site archéologique) et les pièges à zanimaux.

Laponie, Finlande  Laponie, Finlande  Laponie, Finlande

Nous dormons le soir dans un petit chalet au camping Tenorinne, juste avant la frontière Norvégienne.

Toutes les étapes du voyage en suivant les images :

source : Wikipedia ici 150x150 Laponie, Norvège Laponie, Norvège - Husoy Laponie Norvège îles Lofoten, Norvège iles Lofoten, Norvège Laponie, Suède