Dubaï, comme destination de vacances ? Juliette veni, vidi et validi ! (Pardon my latin)

Dubaï fait partie des destination… où je n’irai probablement pas ! Mais Juliette y a passé une semaine avec sa petite famille, et me ferait (presque) changer d’avis…

Pioute m’a gentiment laissé cette page sur son blog pour défendre une destination… décriée – surtout par elle 🙂 – j’ai nommé DUBAÏ.

Quand on a informé notre entourage qu’on partait à Dubaï, la réaction a été assez unanime : « quelle idée… mais qu’est-ce que vous allez faire là-bas ? Y’a plein d’autres destination bien mieux que ça »…

Oui mais voilà, on est un peu têtus donc on est restés sur notre décision ! On n’avait pas beaucoup de temps donc on ne voulait pas aller trop loin, et on voulait allier soleil / plage / dépaysement, tout ceci avec un enfant de 2 ans.

Et avec cette équation… Dubaï nous semblait une bonne option !

Nous sommes donc parti au mois de mars, avec notre pitchounette sous le bras. Environ 6h30 d’avion… c’est honnête.

Carte de Dubaï

Arrivés à l’aéroport de Dubaï, tout est très bien organisé, on passe la douane avec une rapidité fulgurante, on nous dirige vers les taxis. Les touristes sont répartis dans plusieurs files pour que ce soit fluide. Bref, en moins de 2, nous sommes dans une voiture en direction de notre hôtel. Et petit détail rigolo : pays musulman oblige, il y a des taxis pour les femmes seules, conduits par des femmes et de couleur… rose !

Première impression : les infrastructures font très américaines (panneaux, routes, etc.). Tout est hyper propre, pas un papier qui traîne, assez aseptisé en fait. Et quand on arrive dans le coeur de Dubaï… on n’arrive même pas à voir le haut des buildings par les vitres de la voiture !

Dubaï

Dubaï

Les fans d’architecture apprécieront. C’est no limit. Les architectes s’en donnent à coeur joie. Chaque immeuble se doit d’être plus haut, plus beau, plus extravagant que celui d’à côté. C’est d’ailleurs à Dubaï que vous trouverez la plus haute tour du monde : Burj Khalifa. La « big big tower » comme dirait ma fille (oui elle est presque bilingue… quoi, j’ai dit presque !). Il faut dire qu’elle mesure 828m soit plus de 2 fois 1/2 la tour Eiffel (312m) !

Vous avez très certainement entendu parler de projets en cours comme ces îles artificielles en forme de palmier ou encore « the world », la carte du monde, réalisée grâce à 300 îles artificielles !

Dubaï Dubaï

Dubaï

Nous étions logés à l’Emirates Towers, une des premières tours construite à Dubaï, au 28ème étage (l’hôtel en compte 56). La chambre est immense, avec un énorme baie vitrée qui donne sur la ville. La vue, surtout de nuit, est splendide. Pour un peu, on se croirait à New York !

Le service est impeccable et cela s’avèrera vrai partout où nous irons. Il doit y avoir autant de personnel que de touristes ! Tout est fait pour que l’on se sente bien, chouchoutés (mais du coup, l’hôtellerie est assez chère).

Dubaï

Dubaï

Dubaï

Dubaï veut devenir LA destination touristique et ils s’en donnent les moyens. Beaucoup d’activités ludiques sont proposées : quad dans le désert, balade en chameau, complexes balnéaires. Les plages sont d’ailleurs assez jolies. Nous n’en attendions pas grand chose, mais l’eau est claire, le sable fin. Une bonne surprise donc.

Nous étions sur la plage privée d’un hôtel, mais, en passant sur la plage publique, nous nous sommes aperçus que les touristes étaient en bikini et que cela ne posait pas de problème.

La première religion du pays est l’islam certes, mais Dubaï est très ouvert, j’imagine, toujours dans cette volonté d’attirer le chaland. Du coup, mes jupes longues et t-shirt n’étaient pas indispensables au vu de la tenue de la plupart des gens. Même si, de mon côté, je trouve cela plus respectueux de se tenir un peu côté vestimentaire.

Dubaï

Dubaï

Qu’en pensent les locaux? Eux, on ne les voit pas en maillot sur la plage c’est sûr (enfin les femmes, parce que les hommes si).

Tous ou presque respectent la tenue traditionnelle. Les hommes portent une gandourah blanche, cette robe à manche longue, adaptée aux croyances religieuses et aux fortes chaleurs d’été, avec sur la tête le chèche noir et blanc ou rouge et blanc – le ghutra – tenu par les couronnes de laine noirs – l’igal. Les femmes portent également la gandourah, mais noire cette fois. Elle sont voilées, mais le visage n’est pas caché pour la plupart.

Et le contraste entre tradition et modernisme est assez intéressant. Beaucoup de locaux ont un sacré portefeuille, et cela se voit. Il est amusant de voir ces hommes sortir de leur ferrari et ces femmes voilées de leurs porsche, d’apercevoir des chaussures à paillettes et talons de 12 dépasser de la gandourah.

Dubaï

Les locaux d’ailleurs, il y en a peu. 80% de la population de Dubaï est immigrée. Il y a bien entendu les expartiés et businessmen qui viennent là pour les énormes possibilités qu’offre Dubaï en terme d’implantation économique. Il y a les touristes. Et il y a également toute la « main d’oeuvre », qu’on a fait venir du Pakistan, d’Inde et de Chine pour construire la ville mais également pour travailler dans les hôtels-restaurants, en tant que chauffeurs de taxi, etc. Pour eux, je ne crois pas que la vie soit très belle d’ailleurs, mais cela leur permet cependant de faire vivre leur famille restée au pays.

Mais du coup, ça a au moins un avantage, tout le monde parle anglais !

Dubaï

Pourquoi aussi peu de locaux ?

Allez, un peu d’histoire. La tradition fait remonter la dynastie des Maktoum à 1833 quand une tribue venue d’Abu Dhabi s’installe sur le site de Dubaï. Les dubaïotes étaient à l’origine des nomades. Cette tribu de bédouins fait prospérer le site en s’appuyant sur le commerce, la pêche et la perliculture. Des négociants de Perse et d’Inde sont encouragés à s’y installer, et font du village une escale privilégiée sur la route des épices. Les souks connaissent un fabuleux essor. Durant les deux premières décennies du XXe siècle, le bourg atteint environ 20 000 habitants (Dubaï compte maintenant 2 millions d’habitants). Et c’est dans la seconde moitié du XXe siècle que le précieux or noir permet à Dubaï de croître à vitesse grand V. Pour autant, les réserves de pétrole sont limitées voilà pourquoi aujourd’hui Dubaï mise tout sur son port (Abu Dhabi n’a d’autre choix que d’exporter via le port de Dubaï et paie le prix fort pour débarquer et embarquer sur ce site), mais aussi pourquoi Dubaï tente coûte que coûte de se reconvertir dans le tourisme de masse et le business.

Dubaï

Ce petit rappel historique explique le peu de visites culturelles à faire si ce n’est le Dubaï National Museum, quelques jolis forts du XIXe et des tombes Hili de l’âge de bronze à Al Ain (à la frontière d’Oman).

Dubaï

Dubaï

Je ne peux pas vous parler de Dubaï sans évoquer leurs incroyables centres commerciaux. Les prix ne sont pas plus intéressants que chez nous, donc pour le shopping, c’est raté. En revanche, c’est une vraie ballade en soit !

Enormes aquarium, pistes de patin à glace, et bien entendu, Ski Dubaï où il neige été comme hiver. Le plus grand frigidaire interplanétaire. Parce que oui, il est possible de skier à Dubaï. Cela se passe au Mall of the Emirates. Les télésièges vous emmènent au sommet de 5 pistes, dont la première piste noire couverte du monde. Vous pouvez prendre des cours de ski avec l’ESF (école de ski français, et oui), et même aller nourrir les pingouins.

Bon, je n’ai pas pu tester parce que c’est interdit au moins de 3 ans, et que je n’avais pas l’intention de laisser minimoi nous regarder par la fenêtre du St Moritz Café en bas des pistes. Dommage…

Et pour la petite anecdote, surveillez vos arrières, c’est le premier centre commercial que je vois où l’on peut se faire doubler par une voiturette de golf : si jamais vous êtes un peu feignant, un chauffeur vous fait traverser le centre commercial.

C’est complètement dingue.

Dubaï Dubaï

En ce qui concerne les moyens de transport sur place. Le plus simple reste le taxi. Mais vous avez également quelques lignes de Metro, tout beau, tout neuf, en surface. Nous n’avons pas pris le bus local, mais c’est la première fois que je vois des arrêts de bus climatisé !!!

Pour finir ce petit voyage, nous avons pris le taxi direction Al Ain (environ 1h30 d’autoroute au milieu du désert). Cette ville située à la frontière avec le sultanat d’Oman est plus confidentielle et est entourée d’un désert avec une très belle variété de couleurs de sable allant du jaune au ocre foncé, de belles hauteurs de dune. A Al Ain, vous trouverez quelques tombes Hili comme je l’indiquais plus haut, mais également un marché aux chameaux qui a beaucoup plu à minimoi. Si nous avions eu quelques jours de plus nous n’aurions pas hésité à passer la frontière pour aller à Oman, réputé plus authentique que les Emirats Arabes Unis.

Al Ain, Emirats Arabes Unis

Al Ain, Emirats Arabes Unis

Emirats Arabes Unis

Emirats Arabes Unis

Pour le retour à Dubaï, nous avons pris le bus. La compagnie Emirates met en place une navette qui vous ramène directement à l’aéroport de Dubaï, pratique.

D’ailleurs, parlons-en de la compagnie Emirates… et de son airbus A380… que du bonheur pour voyager 🙂

Suis-je bête, je ne vous ai pas parlé de la météo. Les mois de février/mars, c’est vraiment l’idéal. Il fait entre 22 et 28°C. Pas d’humidité dans l’air. Et donc pas le brouillard que l’on peut redouter à des périodes plus chaudes de l’année.

Dubaï

Voilà je pense vous avoir dit le principal sur cette destination : tours incroyables, belles plages, attractions, beaux hôtels, malls, excursions dans le désert

Pour le décrire en une phrase, je dirais que c’est le Las Vegas du Moyen Orient.

En revanche, si vous avez une fibre écolo très prononcée, je crains que cette destination ne vous convienne pas trop…

Budget et infos pratiques :

Pour le vol sur Emirates en A380, compter 1450€ pour 3 (650€ par adulte et 150€ pour un enfant). Beaucoup d’attentions pour les enfants : repas spéciaux servis avant les adultes, jeux, etc. la pitchounette a même eu le droit à sa photo polaroid avec le chapeau d’une hôtesse ! 🙂

Pour des hôtels sympas, compter entre 130€ (Hilton Al Ain) et 200€ (Jumeirah Emirates tower, avec navette gratuite pour se rendre à la plage privée de l’hôtel). N’hésitez pas à comparer les offres sur internet, regardez aussi les commentaires de visiteurs sur tripadvisor : certaines offres sont très très intéressantes comparées aux autres, mais c’est parce qu’une nouvelle tour se construit juste à côté par exemple…

Pour le taxi de Dubaï à Al Ain, compter 50€ (pour 1h30 de route). Le retour est gratuit pour l’aéroport de Dubaï grâce à un bus mis en place par Emirates.

Données : guide Gallimard, photos de Nicolas Keil.

21 thoughts on “Dubaï, comme destination de vacances ? Juliette veni, vidi et validi ! (Pardon my latin)

  1. Ça fait un petit moment déjà (bien 2 ans) que j’ai envie d’aller à Dubaï mais à chaque fois, ça tombe à l’eau. J’aimerais y aller début Janvier pour le Dubaï Shopping Festival et pour faire une trêve hivernale au soleil aussi 🙂 En tout cas, merci pour tes belles photos et ton carnet de voyage 🙂

    1. en 1 semaine, pas le temps de s’embeter, un tour au musée, un tour dans le vieux quartier et sur la promenade en bord de fleuve, un tour dans 1 ou 2 centre commerciaux, un peu de piscine, un peu de plage, un peu de désert….au final, ca passe hyper vite, je serais même bien restée plus longtemps !

    2. C’est un voyage que j’avais prévu et annulé pour changement de plans. Bien entendu rester à Dubai une semaine entière peut paraître trop… C’est pourquoi j’avais prévu d’aller également visiter la ville d’Abu dhabi (avec son parc d’attraction ferrari, il y en a pour tout le monde!).
      Si je me souviens bien, les émirats arabes unis regroupent 7 émirats (ou plus?) donc pas mal de choses à voir dans le pays! Il ne faut pas oublier non plus, qu’on ne voyage pas uniquement pour visiter des musées ou faire un tour de la ville en bus à étage, c’est une culture totalement différente de la notre qui mérite réellement qu’on s’y plonge!
      Dubai est un voyage qui me fait très envie (et que je ferai certainement un jour!)…

  2. Je vais aller voir mon fils, expatrié à Dubai, mais je n’ai pas envie d’aller dans cette ville. J’essaie pourtant de me persuader que c’est Las Vegas et Hong Kong réunis, que Dubai a une position centrale par rapport à l’Asie, l’Afrique et l’Europe, que c’est la ville du XXIème siècle, mais, ça ne m’attire pas du tout…
    Toutes ces aberrations, ce désastre écologique, cette frivolité et l’esclavagisme me déplaisent.
    Si quelqu’un pouvait me faire changer d’avis, ce serait cool car, aller là-bas sans envie…

    1. J’ai personnellement le même avis sur cette ville donc ça va être difficile pour moi de vanter les mérites de Dubaï ! 🙂
      Cependant, Juliette et sa famille ont réellement apprécié leur séjour, et de belles choses sont tout de même à voir dans les environs (le sultanat d’Oman notamment).

    2. Bonjour,

      il est certain que pour apprécier Dubaï, il faut faire un minimum abstraction des dégâts écologiques et humains, même si on y pense forcément en étant sur place.
      Ceci-dit, au niveau écologique, est-ce que Dubaï mérite plus d’être blâmé que Las Vegas? Pas si sûr…
      Il est intéressant de découvrir comment ces populations nomades en sont arrivés là où elles sont aujourd’hui.
      Votre fils aura certainement plein de choses à vous montrer et à vous apprendre sur ce lieu, allez-y l’esprit ouvert.
      Ensuite, ce que vous penserez de ce voyage dépendra forcément de ce que vous ferez sur place, d’après votre commentaire, je ne vous imagine pas sur les plages ou dans les centres commerciaux. Mais pourquoi ne pas tenter des excursions dans le désert ou au Sultanat d’Oman, tout proche. Plus authentique, ce sultanat semble avoir un beau patrimoine et de belles coutumes à découvrir.
      Je suis curieuse d’avoir votre ressenti à votre retour.
      Bon voyage en tout cas.

      1. Merci pour vos messages. J’irai dans le désert et en Oman, et je vais arrêter de parler de mes petits états d’âme capricieux… 🙂

  3. C’est un pays qui vaut vraiment la peine d’être découvert. C’est juste un endroit féerique et luxueux. Un éventuel retour s’impose mais cette fois à bord d’un voilier pour bien explorer l’île de long en large. Nous pensons louer ou acheter un bateau pour l’occasion et de bien profiter de son confort et son design qui fondent très bien avec le merveilleux paysage qu’offre Dubaï.

  4. Dubai est l’un des pays les plus admirables du monde, d’après moi. Il a fait beaucoup d’effort pour arriver à sa place. Les photos sont magnifiques, à se demander si un jour j’aurai la chance de visiter ce pays de rêve !

  5. Merci pour ton récit et ces superbes photos. J y vais en février, et j ai quelques réserves, notamment le fait d’être 3 femmes (ma fille, ma mère et moi) surtout lors du périple pour Al Ain….

  6. Bonjour, le mois de mai est il trop chaud? Moi et mon ami aimerions partir 12 jours et profiter de la plage mais si il fait trop chaud pour se mettre sur le sable et y passer la journée cela risque d’être compromis… Merci d’avance 🙂

  7. bonjour,
    nous allons à dubai en décembre avec notre petit de 18 mois.Il ne pourra pas rentrer au ski dubai? meme pas pour toucher la neige ou faire de la luge ?
    merci pour votre réponse.
    cordialement

  8. partir a dubai c’est enrichir une monarchie islamiste qui soutient logistiquement daesh, qui lapide les femmes au moindre petit ecart, et donc 97 % de la population vit bien en deçà du seuil de pauvreté. bref, c’est cautionné un état islamique qui fait tout pour cacher ses agissements. a bon entendeur salut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *