J’ai visité les égouts de Paris (ça pue un peu, mais c’est top !)

Situé sur le quai d’Orsay, à 2 pas de la Tour Eiffel, le musée des Egouts de Paris présente le réseau des eaux parisiennes de l’Antiquité à aujourd’hui.

Musée de Paris, quai de Seine

Dans les galeries souterraines aménagées, pendant 1 heure, on découvre le cycle de l’eau, le travail des égouttiers et l’histoire de l’eau à Paris, autour d’une expo didactique qui reprend les grandes étapes qui ont marqué l’évolution du réseau d’approvisionnement et d’assainissement, de Lutèce au Paris contemporain. Et ça a fait de sacré progrès, parce qu’avant, c’était sacrément pestilentiel et carrément crado.

Pioute dans les galeries souterraines Musée des Egouts de Paris Musée des Egouts de ParisMusée des Egouts de Paris Musée des Egouts de Paris

Je ne vous referais pas toute l’histoire, ça serait vous gâcher le plaisir si jamais vous y allez, mais on peut tout de même – comme souvent concernant Paris ! – remercier Haussmann qui a chargé l’ingénieur Eugène Belgrand de développer en 1850 le réseau d’égouts actuel et l’approvisionnement en eau de Paris (c’est qu’il y en a un tas de points d’eau à relier, dans la capitale : fontaines Wallace, eau du robinet, eau des voiries et jardins publics…).

Il faut dire que la grande épidémie de choléra de 1832 fait près de 19 000 victimes en six mois dans la capitale, la faute au réseau d’assainissement qui ne comptaient que 50 petits kilomètres… Aujourd’hui, il y a autant de kilomètres de rues que de kilomètres d’égouts (plus de 2000, donc) !

Musée des Egouts de Paris Musée des Egouts de Paris Musée des Egouts de Paris

On voit également une partie des égouts (on marche au-dessus, même) : le collecteur de l’avenue Bosquet, l’égout élémentaire de la rue Cognacq-Jay, le déversoir d’orage de la place de la Résistance ou encore le point de départ de l’émissaire sud qui emmène une partie des eaux usées de la rive gauche vers la station d’épuration d’Achères, et on comprend comment ils sont nettoyés grâce aux machines et maquette exposées dans les galeries.

Musée des Egouts de Paris Musée des Egouts de Paris Musée des Egouts de Paris

La minute 30 Millions d’Amis

En 1984, Eléonore, un crocodile du Nil de près d’un mètre de long échappé d’un magasin du quai de la Mégisserie, fut retrouvé dans les égouts, à hauteur du Pont Neuf.

Sympa la surprise pour les 3 égouttiers ! 🙂

Aujourd’hui, la dame saurien de 200 kg mesure près de 3 mètres de long, et coule des jours heureux à l’aquarium océanique et tropical de Vannes, dans un vivarium décoré sur le thème de l’égout !

Musée des Egouts de Paris

Le parcours est bien fait, c’est instructif et insolite, ça ne prend pas trop de temps. Bref, j’ai bien aimé !

Fin de la balade sur les quais… j’aimerais tellement découvrir Paris pour la première fois ! 😀

Paris, quai de Seine Paris, quai de Seine Paris, quai de Seine Paris, quai de Seine Paris, quai de Seine Paris, métro

Infos pratiques :

Visite des égouts : Pont de l’Alma, rive gauche, face au 93 quai d’Orsay – 75007 Paris

Tél. : 01 53 68 27 81

Ouvert du samedi au mercredi de 11h à 16h du 1er octobre au 30 avril, et de 11h à 17h du 1er mai au 30 septembre.

Tarifs : 4,30 € pour les adultes ; 3,50 € pour les enfants de 6 à 16 ans.

3 thoughts on “J’ai visité les égouts de Paris (ça pue un peu, mais c’est top !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *