La Laponie norvégienne, ou des fjords à perte de vue…

Un petit détour tour ce matin pour admirer la Kirkeporte (l’arche naturelle au milieu à droite) et pour voir – tout de même – le Cap Nord (derrière mon neurone, au fond là bas) : une jolie baladounette (une petite balade, quoi…) un peu gâchée par un troupeau de russes très bruyants (groumph, que je n’aime pas les touristes ;-))

Retour par le tunnel de 7 km de long (vous suivez ? J’en ai parlé ici) pour rejoindre le continent, et direction plein ouest vers Alta, dont le site de gravures rupestre est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985. Le musée est bien, mais le top c’est évidemment les plus de 3000 gravures réparties sur de grands rochers plats, datant de 2500 à 6000 ans avant J.-C. (M’enfin moi, j’aime l’art rupestre…). Extrêmement bien conservées et mises en valeur par cette couleur ocre appliquée minutieusement au pinceau par des archéologues (qui n’aiment pas être pris en photo, si vous voulez tout savoir !), la visite nous a pris une bonne heure.

(ici au premier plan on peut voir un renne, au-dessus, à l’envers, un drakkar avec un pêcheur à l’intérieur et tout en haut, je n’en ai aucune idée. Mais ça ferait un joli motif de boucles d’oreilles 😉 et ci-dessous, vous pouvez voir… un skieur !)

      

Le site en lui même est superbe, et la boucle entre les différents rochers très agréable sous le soleil.

Commence la partie la plus longue du voyage en terme de route : nous avons 580 km à faire avant notre prochain « spot » de belles choses à découvrir, sur l’île de Senja. (Et il faut penser à faire de l’essence, la prochaine station service est… loin !). Nous avons décidé de zapper Tromsø, il faut bien faire des choix (la vie est dure, ma brav’ dame…).

La route est belle et sinueuse, quelle grosse marade. On coupe la route en 2 et dormons dans un camping en chemin. On a droit à un ciel superbe avant d’aller au lit, il ne manque qu’une licorne (non ?).

Norvège, LaponieNorvège, Laponie

Le lendemain, sous la pluie (hum), on continue notre route vers l’île de Senja. C’est la deuxième ile de Norvège en terme de taille, très peu fréquentée des touristes, et elle nous offre une diversité inattendue de paysages sauvages !

La route vers l’ouest de l’ile passe par des plaines marécageuse et nous mène à Hamn, un toute petite presqu’île baignée par des eaux turquoises (à 10°C). Il y a là un hôtel qui a l’air très très beau, mais aussi très cher.

Nous continuons notre route vers Torsken sur une route à lacets qui sinue autour du Gryllefjord, dans une ambiance de bout du monde. Dommage qu’il pleuve, avec un peu de soleil ça doit être grandiose…

Laponie, NorvègeLaponie, Norvège

On emprunte ensuite l’une des 18 routes classées du pays (jolie !), pour nous rendre à Husøy « l’île des Maisons ».

Cette toute petite île, reliée à la terre par une digue est un de nos coups de coeur du voyage ! C’est tout mignon, on a une super maison (à 3 étages !) presque pour nous – il y a également 2 norvégiens qui dorment dans la chambre d’à côté, mais ils vont manger à l’extérieur, la proprio est très sympa et la vue est magnifique (en plus il y a un lave linge et un sèche linge : ça tombe bien, on en est à la moitié du voyage !)

  

Toutes les étapes du voyage en suivant les images :

source : Wikipedia Cercle Polaire Laponie, Norvège ici 150x150 Laponie Norvège îles Lofoten, Norvège iles Lofoten, Norvège Laponie, Suède

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *