La peine de mort autorisée pour les enfants aux Maldives… appel au boycott !

Siroter un cocktail sur une plage de sable blanc, admirer les poissons colorés dans une eau cristalline, profiter des massages balinais, et des bains de fleurs, s’adonner au farniente dans des cahutes sur pilotis accrochées à un atoll paradisiaque… avouez que ça donne envie !

MaldivesMaldivesCrédit photos : Edgar Barany

MaldivesCrédit photo : Benito Roveran

MaldivesMaldivesCrédit photos : Nic Adler

Mais au-delà de cet eden pour touristes, la réalité est bien moins reluisante : dans cette République où l’Islam est religion d’Etat – la seule autorisée, donc (vive le libre-arbitre…) – la peine de mort pour les enfants à partir de 10 ans a été rétablie fin avril, au nom du respect de la charia. Et pour certains crimes abooominables comme le vol, les relations sexuelles, la consommation d’alcool ou l’apostasie – soit, le fait de renier publiquement sa foi à l’islam – l’âge de responsabilité criminelle est abaissé à… 7 ans. En attendant son exécution, le condamné mineur devra attendre dans le couloir de la mort jusqu’à sa majorité.

la peine de mort pour les enfants rétablie aux MaldivesCrédit photo : Hani Amir

Alors que 80% du PIB de l’archipel dépend du tourisme, des appels au boycott des Maldives ont été lancés partout dans le monde. En ces temps de planification de voyages de noces, choisissez une destination qui ne viole pas le droit international, en particulier celui des enfants.

L’argent dirigeant le monde, le boycott touristique pourrait peser dans la balance !

4 thoughts on “La peine de mort autorisée pour les enfants aux Maldives… appel au boycott !

  1. Merci pour cet article, je n’étais pas au courant. Je n’avais pas prévu de voyage aux Maldives, mais c’est maintenant certain que cette destination est rayée de ma liste de voyages futurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *