Le cratère de Darvaza… la porte de l’enfer !

Au Turkménistan, à 260 km au nord d’Achkhabad – mais si, la capitale, voyons… – un trou de 50 mètres de diamètre en plein milieu du désert de Karakoum donne envie de former une croix avec ses doigts en criant « Vade Retro Satanas ! » (non, je m’enflamme pas – moi. Ah ah ah).

Au début des années 70, des géologues soviétiques effectuent des forages de prospection dans la région pour rechercher des gisements de gaz naturel. En bons tocards  – no offense, les gars ! – ils percent accidentellement une cavité souterraine, et la tour de forage s’effondre dans le gouffre béant. Pour éviter les risques d’explosion et de pollution atmosphérique, ils décident de mettre feu au gaz qui s’en échappe. Juste l’affaire quelques semaines, il parait.

Turkménistan Turkménistan TurkménistanCrédit photos : Stephan Krasowski

Tocardise, quand tu nous tiens… le puits brûle sans interruption depuis 1971 !

TurkménistanTurkménistanCrédit photos : Neil Melville KenneyTurkménistan Turkménistan TurkménistanCrédit photos : Tormod Sandtorv

 (Elle était bonne, ma blague, non ? Je m’enflamme pas ? Non ? Ok je sors…)

via

5 thoughts on “Le cratère de Darvaza… la porte de l’enfer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *