L’Everest, la plus haute poubelle du monde

Le 29 mai 1953, le Néo-Zélandais Edmund Hillary et son sherpa, le népalais Tenzing Norgay, réussissaient l’ascension du toit du monde. L’expédition a rassemblé 300 personnes portant pas moins de 8 tonnes d’équipements pendant deux mois.

EverestCrédit photo : shrimpo1967

Un véritable exploit, qui a depuis ouvert la voie à des milliers d’aventuriers qui souhaitent conquérir les 8 848 mètres du plus haut sommet du monde : en 1975, pour la première fois une femme – une Japonaise – atteint le sommet ; en 1978 un Autrichien et un Suisse réussissent l’ascension sans bouteilles d’oxygène ; en 1998 un alpiniste américain amputé du pied droit et d’une partie de la jambe vainc l’Everest ; en 2010 c’est un adolescent de 13 ans qui balade sa mèche en haut du monde, alors que cette année, un papi de 80 ans – avec la caisse ! – a battu son propre record (réalisé 10 ans auparavant) d’être le plus âgé à accéder au sommet…

L’afflux d’alpinistes – pas toujours expérimentés (en soixante ans, plus de deux cents personnes ont perdu la vie sur les pentes de l’Everest) – transforment peu à peu l’Everest en parc d’attraction à ciel ouvert : l’an dernier par une belle journée, 234 personnes ont profité du fabuleux panorama offert au sommet… soit un temps d’attente de deux heures pour pouvoir entamer les derniers mètres d’ascension !

l'ascension de l'EverestCrédit photo : Ralf Dujmovits 

Malheureusement, cet engouement s’accompagne d’une dégradation inexorable de l’environnement : selon un volontaire du projet environnemental Saving Mount Everest, interviewé par le Daily Mail« 50 tonnes de déchets sont abandonnés chaque saison par les touristes ». Matériel d’alpinisme, tentes, bouteilles à oxygènes, déchets alimentaires : les alpinistes qui doivent débourser 45 000$ pour accéder au toit du monde semblent prendre leurs aises avec l’écologie – un comble pour ceux qu’on pourraient prendre pour des amoureux de la nature…

l'ascension de l'Everest l'ascension de l'Everest l'ascension de l'Everest l'ascension de l'Everest l'ascension de l'Everest l'ascension de l'Everest

 

Moi, ça me laisse sans voix et un peu dégoutée, pour tout vous dire…

via

6 thoughts on “L’Everest, la plus haute poubelle du monde

  1. J’ai pratiqué la montagne en France et au Pérou dans ma jeunesse, et ce comportement me dégoute mais ne m’étonne pas.Ce ne sont pas des alpinistes ou plutôt des himalayistes,mais des gents qui ont investi beaucoup d’argent pour ce payé un droit d’ascension ,et donc ne se posent pas la question de leurs déchets.Egoïstes , Pollueurs!!!!! Et puis se sont des tricheurs pour la très grande majorité,ils se dopent à l’oxygène.Je ne suis pas allé en himalaya, et pourtant ……Maintenant j’en rêves,mais sur internet.
    Vous êtes montés avec vos affaires,alors redescendez les!LA TERRE N’EST PAS UNE POUBELLE! Les habitants de ces magnifiques montagnes seront plus heureux et moi aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *