Pause hors du temps au Musée de la Vie romantique (Paris 9e)

Construite en 1830, la maison du peintre Ary Scheffer, blottie au fond d’une cours pavée qui laisse la part belle à la végétation, abrite le Musée de la Vie romantique.

Paris 9e Paris 9e Paris 9e

Cette jolie demeure accueillit l’élite de la vie artistique et littéraire du début du 19e siècle. Aujourd’hui, on y découvre bijoux, souvenirs et oeuvres de George Sand et de son entourage : Delacroix – qualifié par la romancière de « fameux barbouilleur » – Chopin – avec qui elle eut une liaison passionnée – mais aussi Liszt, Musset, Ingres… autant de noms fameux qui composèrent le cercle intime de l’artiste.

Paris 9e Paris 9e Paris 9e Paris 9e

A l’étage, les oeuvres d’Ary Scheffer – professeur de dessin du futur Louis-Philippe et l’un des maître de la peinture romantique française – côtoient d’autres témoignages de cette époque : bustes, bronzes, portraits…

Paris 9e Paris 9e Paris 9e

Mais le réel attrait de ce petit musée – pardonnez mon âme terre à terre… – c’est le jardin ! Une enclave hors du temps où l’on peut déguster un (bon !) thé glacé sous les arbres qui protègent de la morsure de ce beau soleil d’août.

Paris 9e Paris 9e Paris 9e Paris 9e Paris 9e Paris 9e

Infos pratiques : 

Musée de la vie romantique : Hôtel Scheffer-Renan – 16, rue Chaptal – 75009 Paris

Ouvert tous les jours, de 10h à 18h sauf les lundis et jours fériés.

Accès gratuit aux collections permanentes.

« Un thé dans le Jardin » : ouvert dans la serre, de mars à octobre, du mardi au dimanche, de 10h00 à 17h30

2 thoughts on “Pause hors du temps au Musée de la Vie romantique (Paris 9e)

  1. Le temps évolue à un rythme différent dans ce espace vert, secret, calme. Je n’ai jamais eu le temps de faire plus qu’un café, un déjeuner avec une amie, des retrouvailles. Je n’ai jamais eu le temps d’entrer dans le musée, découvrant que pendant ma halte le temps avait fui et que je devais retrouver le bruit et le stress de l’extérieur.
    Un des lieux qui me font aimer Paris (plutôt rare, je ne rêve pas de retourner sur Paris).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *