Pripiat, une ville abandonnée dans la zone d’exclusion de Tchernobyl

Histoire de s’éloigner un peu des images de rêve des plages sardes et de casser l’ambiance bisounours liée au retour du soleil, je vous emmène aujourd’hui à Tchernobyl ! 🙂

À la suite de la catastrophe nucléaire de 1986, une zone d’exclusion de 30 km fut mise en place autour de la centrale. La ville de Pripiat fut évacuée en urgence et les scientifiques estiment qu’il faudrait théoriquement 48 000 ans pour que la radiation s’épuise. 

TchernobylCrédit photo : Alex Kühni 

Dans la nature, la radioactivité s’élève en général entre 0,05 et 0,1 microsievert / heure, le compteur Geiger sonnant l’alerte à 0,3 microsievert/h.

9 ? on est laaaarge 😀

Pripiat, zone d'exclusion deTchernobyl Pripiat, zone d'exclusion deTchernobyl Pripiat, zone d'exclusion deTchernobylPripiat, zone d'exclusion deTchernobylPripiat, zone d'exclusion deTchernobyl Pripiat, zone d'exclusion deTchernobylPripiat, zone d'exclusion deTchernobyl Pripiat, zone d'exclusion deTchernobyl Pripiat, zone d'exclusion deTchernobyl Pripiat, zone d'exclusion deTchernobyl Pripiat, zone d'exclusion deTchernobyl Pripiat, zone d'exclusion deTchernobylPripiat, zone d'exclusion deTchernobylPripiat, zone d'exclusion deTchernobylCrédits photos : Michael Kötter

Pripiat, zone d'exclusion deTchernobylPripiat, zone d'exclusion deTchernobylCrédit photo : rickyshitpants

Pripiat, zone d'exclusion deTchernobyl Pripiat, zone d'exclusion deTchernobyl Pripiat, zone d'exclusion deTchernobyl Pripiat, zone d'exclusion deTchernobylCrédits photos : Pedro Moura Pinheiro

Le Parc d’attraction de Pripiat était censé ouvrir 5 jour après que le réacteur de Tchernobyl n’explose.

Pripiat, zone d'exclusion deTchernobylCrédit photo : Jay Springett

Un rat mutant retrouvé à Pripiat. Et bon appétit bien sûr.

Si vous avez envie de visiter la zone d’exclusion (en compagnie d’un guide qui vous fera passer par les endroits les moins radioactifs !), toutes les infos ici ! Moi, je passe mon tour 😉

via

5 thoughts on “Pripiat, une ville abandonnée dans la zone d’exclusion de Tchernobyl

  1. Les photos sont « glauques » mais en les regardant, j’ai ressenti quelque chose.. On a les larmes aux yeux quand on voit ça, c’est tellement triste. La vie s’est arrêté, là bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *