Un petit swing avec Django Reinhardt, à la Cité de la Musique

Je ne suis pas une fervente écouteuse (oui oui) de jazz, ma came c’est plus Florence & the Machine ou M (top son dernier album, soit dit en passant !). Mais un copain de passage à Paris m’a proposé d’aller voir l’expo consacrée à Django Reinhardt à la Cité de la Musique, et comme il ne faut pas mourir inculte, on est parti vers le Parc de la Villette sous le soleil parisien du mois de novembre (éclatant, cela va sans dire).

La minute « Frédéric Mitterrand »

Django nait en 1910 à l’arrière de la roulotte familiale, d’un papa musicien et d’une maman danseuse acrobate. Suite à l’incendie accidentel de sa roulotte en 1928, il perd de l’usage de deux doigts de la main gauche (annulaire et auriculaire) . Cela ne l’empêche pas de devenir le premier grand jazzman européen, à l’origine du jazz manouche.

La scénographie est très belle (tout en noir et jaune), variée et didactique (photos, extraits audio et vidéo, instruments, lettres, affiches… bref, vous avez compris l’idée), et on s’est retrouvé à siffloter du Django tout l’après-midi ! 🙂

Django Reinhardt  Django Reinhardt

Interdiction de prendre des photos, il faudra donc y aller en vrai pour découvrir l’expo (jusqu’au 23 janvier), mais je vous y incite, vous aurez compris que j’ai bien aimé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *