Voyage en Crète : la plaine de la Messara, une région à ne pas manquer !

Cette région au sud de la Crète est souvent décrite comme le « grenier à grain » de l’île. En effet, les routes sont bordées d’oliveraies, et on double plus de tracteurs que de voitures !

C’est le coin le plus tranquille dans lequel nous avons passé quelques jours : on était basés à Pitsidia pour pouvoir rayonner un peu partout et éviter l’affluence du célèbre village de Matala. (Hein ? Keskelledit ? Ceskoiça ?)

plaine de la messara, Crète

Petit point « hippie trail » : dans les années 60, des centaines de hippie refusant la vie sédentaire et souhaitant découvrir d’autres modes de vie ont fait le trajet de l’Europe vers l’Asie. Le but ultime : atteindre Katmandou et sa « Freak Street », pleine de boutiques de haschich. Matala fut l’un des points de passage obligé, et ses grottes accueillirent Bob Dylan ou Cat Stevens !

DSC_4148

neurone à la plage crète

A faire dans les environs :

  • Les gorges d’Agio Farago : le « canyon des saints ». Après avoir laissé sa voiture le plus loin possible sur le chemin (vous me remercierez quand vous devrez faire la route du retour en plein cagnard !), cette jolie gorge est remplie de laurier rose et aboutit à une petite crique de galets. L’eau est froide en mai, mais la baignade est la bienvenue ! Selon l’endroit où vous garez la voiture, il faut compter entre 1h et 30 mn de marche.

gorge agio farango crète

gorge agio farango crète

copyright Calamonique

gorge agio farango crète papa mulet crète

  • Dîner au Mystical View, perché sur la falaise qui donne sur la plage de Kommos : c’est bon (mais pas non plus exceptionnel), et c’est la première fois que je commande du vin au litre ! Cependant la vue est à couper le souffle quand le soleil se couche sur la Méditerranée.

DSC_4168

DSC_4161

DSC_4167

  • Flâner dans les ruines de Phaistos, l’un des plus anciens palais minoen (la civilisation qui domina la Grèce entre 2700 à 1200 av. J.-C., descendante du roi légendaire Minos). Bon, OK, il faut aimer les vieilles pierres et avoir un petit peu d’imagination, parce que les explications sur place sont plus que succinctes ! Cependant l’endroit bénéficie d’une jolie vue, il y fait relativement frais et puis bon… moi, marcher dans les pas de gens disparus il y a des milliers d’année, ça me fascine !

DSC_4179

  • Se faire péter le ventre à la Taverna Alekos, paumée derrière la petite église de Vori : un accueil francophone, des tables installées dans une cour intérieure ombragée face à un jardin bucolique aux mille senteurs, des plats savoureux… a voté !

DSC_4181

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *